Créer un site internet
Le Boudoir Littéraire  arttistique et Théâtral  la plume et l'encrier

L'Art du Spectacle

YouGov | Les Français et le cinéma

Si nous devions definir Le cinéma c'est avec Wilkipédia que noustrouverrons la meilleure definition:C'est un art du spectacle. En français, il est désigné comme le « septième art », d'après l'expression du critique Ricciotto Canudo dans les années 19201. L’art cinématographique se caractérise par le spectacle proposé au public sous la forme d’un film, c’est-à-dire d’un récit (fictionnel ou documentaire), véhiculé par un support (pellicule souple, bande magnétique, contenant numérique) qui est enregistré puis lu par un mécanisme continu ou intermittent qui crée l’illusion d’images en mouvement, ou par un enregistrement et une lecture continus de données informatiques.( Wilkipédia)


Aujourd'hui  7 Août


Nous ouvrons aujourd'hui notre salle de cinema avec un film de Claude Autant-Lara, sorti en 1951, et inspiré de l'affaire de l'auberge de Peyrebeille.

Auberge Rouge High Resolution Stock Photography and Images - Alamy

Une filmographie exceptionnelle composée de nombreux chefs-d'oeuvre qui en feraient pâlir d'envie plus d'un, de "Sylvie et le fantôme" à "L'auberge rouge" en passant par ses multiples adaptations de nos grands auteurs que ce soit Marcel Aymé (La traversée de Paris, La jument verte), Stendhal (Le rouge et le noir) ou Alexandre Dumas (Le comte de Monte-Cristo), c'était tout cela Claude Autant-Lara et bien plus encore.


L'Auberge rouge l'Auberge rouge Année : 1951 - France Fernandel, Françoise  Rosay Réalisateur : Claude Autant-Lara Photo Stock - AlamyPhoto de Lud Germain - L'auberge rouge : Photo Claude Autant-Lara,  Fernandel, Françoise Rosay, Julien Carette, Lud Germain - AlloCinéDie Rote Herberge Auberge Rouge, L' Julien Carette, Françoise Rosay,  Fernandel Da kann der Moench (Fernandel,r) nur staunen Photo Stock - AlamyHOMMAGE A FERNANDEL


La légende de l'auberge rouge | RetroNews - Le site de presse de la BnF

L'Auberge rouge est un film français réalisé par Claude Autant-Lara, sorti en 1951, et inspiré de l'affaire de l'auberge de Peyrebeille.

 

 

Entract

En 1833, à l'auberge de Peyrebeille, perdue en montagne, Marie et Pierre Martin, un couple d'aubergistes, assassinent leurs clients pour les voler. Les voyageurs d'une diligence descendent à l'auberge, bientôt suivis par un moine bon vivant. Or, la femme Martin éprouve le besoin de se confesser au saint homme. A sa grande horreur, elle lui avoue la bagatelle de cent trois crimes. Le moine, lié par le secret de la confession, va cependant s'employer par tous les moyens à sauver les voyageurs..

C'est ici que les époux Martin, aidés de leur domestique Jean Rochette ont assassiné pour les voler, plusieurs voyageurs qui faisaient halte chez eux pour y passer la nuit. Les aubergistes furent arrêtés, condamnés à mort et guillotinés le 2 Octobre 1833 dans la cour de l'auberge. La haute pierre marque l'endroit exact où ils ont été exécutés.

Plus d'informations

 

Vous êtes bien installés? On baisse la lumière...... 

Que le film commence

 

 

 

 Si vous souhaitez réagir sur ce Film culte

les commentaires sont ouverts

 

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour et Bienvenue

nous sommes le 18Fevrier


A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.


 

Les Flashs infos de l 'autoédition


 

×