Créer un site internet

les Goncourt une vie

 

Résultat de recherche d'images pour "les freres Goncourt"

Pour commencer la vie des Goncourt il faut d'abord s'intéresser  aux origines familiales.

l'arrière grand-père paternel Jean -Antoine de Goncourt (1703-1809) garde marteaux des Eaux-et Forêts à Beaumont acquiert en 1786 la terre des Goncourt en Haute-Marne.Louis XVI confirme par lettres patentes en 1787 l'acte de vente de la seigneurie d'où la famille tire son nom.

 

Le grand-père paternel;Jean-Antoine Huot de Goncourt (1753-1832) né à Beaumont,avocat puis député du Bassigny lorrain  à l'assemblée Nationale Constituante (1789-1791).

"l'Oncle Victor";Pierre Antoine Victor Huot de Goncourt (1783-1856) né à Beaumont,capitaine d'artillerie de la Grande-Armée,député des Vosges à l'Assemblée Constituante de 1848 à1853.

Voici le père Marc Pierre Hugot de Goncourt (1787-1834)  chef d'escadron et héros de la Grande Armée.

Ensuite nous vous présentons Adélaïde Louise de Monmerqué la grand-mère maternelle;elle épousa en premères noces un fermier général Louis-Marie Le Bas de Courmont,et en secondes noces François-Pierre Guérin fournisseur aux armées.

 

La mère Anette cécile Guérin (1758-1848);elle épousa le 10 Juillet 1848 Marc-Pierre Huot de Goncourt;par leur mère les deux écrivains étaient apparentés aux Villedeuil,au Le Bas de Caumont,au Lefebvre de Béhaine.De ce milieu familial,certaines figures se détachent principalement:le cousin villedeuil qui fonda l'éclaire,puis le Paris de Nephtalie de Caumont. (morte en 1844 à Rome);c'est elle qui donner à Edmond le goût des objets d'art,et qui inspirera le personnage de Madame Gervaisais.

Les enfants sont au nombre de quatre

 

Edmond de Huot de Goncourt ( Nancy 26 mai 1822-Champrosay 16 juillet 1896)

Nephtalie Jenny Cécile Huot  de Goncourt ( Paris 6 mai 1824-29 janvier 1825)

Emilie Alexandrine Huot de Goncourt (Paris 12 mars 1829-Chaumont 13 avril 1832) elle mourrut de choléra.

Jules Huot de Goncourt (Paris 17 décembre 1830-Paris 20 Juin 1870).

 

Les années de formation

Résultat de recherche d'images pour "edmond goncourt"

Edmond fréquente d'abord la penssion Goubaux où il a pour condisciple Alexandre Dumas fils,puis il est élève au collège Henri IV pendant deux ans (classe de 3eme et de seconde).Il s'y lie avec Pouthier,un bohême qui lui inspirera le modèle d'Anatole dans Manette Salomon.Il entre en rhétorique  au collège Boubon. actuel lycée Condorcet.Les registre de cet etablissement font état d'une année en classe de rhétorique (1840-1841),et d'une année en classe de philosophie (1841-1842)..

de 1842 à Novembre 1844 il entamera des études à la facultés de droit.

de 1846 à 1848 il est comptable à la Caisse Centrale du Trésor Public.

 

Résultat de recherche d'images pour "jules de goncourt"

Jules quant à lui effectue sa scolarité secondaire au Collège Bourbon de 1841à 1848 où il s'avèrre être un brillant élève.obtenant deux accessits de latin et de grec au concourt général.Son condisciple est Louis Passy qui avec sa soeur Blanche inspirara les personnages centraux de Renée Mauperin.La publication de ce roman entrainera la brouille définitive entre les deux amis.

 

Les années vagabondantes

1848 marque une année décisive.

 

La révolution de février avec l'instauration de la IIeme République,puis le 15 mai et les journées de Juin leur inspirent des sentiment ambivalents,si dans leurs correspondances les deux frères se montrent d'ardent défenseurs de la cause de la propriété,ils condamnent la sanglantes répréssions des journées de Juin.

le 5 Septembre leur mère meurt en leur joignant les mains et en les confiant à leur servante Rosalie Malingre;dite Rose qui inspirera Germanie Lacerteux.

Dés lors les deux frères choisissent la vie d'artiste;Edmond abondonne son emploi,Jules prend son parti de ne rien faire.Ils connaissent des vies vagabondantes,avec des voyages en Algérie en 1849,en Suisse et en Belgique en 1850.De leur voyage en Algérie ils ramènent des carnets avec des notes écrites et des aquarelles.

Ce sera pour eux le début de la vie littéraire.

2 décembre les deux frères commencent à écrire leur journal dans le fracas d'un coup d'état.

5 Décembre 1851 ce sont des romans fantaisistes et exentriques. 

1852-1853  ils collaborent à l'Eclaire et à Paris,journaux fondés par leur cousin Charles de Villedeuil.Il y rencontre Nadar et surtout Gavarni.

 

suite prochainement

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour et Bienvenue

Dans votre Edition du jour


Chaque jours nous vous informons des dernières informations litteraire et artistiques.

Nous ouvrons également les Revues de Presse des Journalistes.Vos Quotidiens presenterons les sorties,des portaits,des critiques, 

 

A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.


 

×