Umbra Luna, Tome 1 : La Révolte magique

Umbra Luna, Tome 1 : La Révolte magique

L’Ordre secret d’Umbra Luna recence les créatures surnaturelles et étudie tous les phénomènes magiques. Jenna, spécialiste des auras, travaille au département des énergies. Lorsqu’elle est envoyée en mission en Irlande, elle est loin d’imaginer ce qui l’y attend.Sous couverture en tant qu’étudiante à l’université de Cork, elle rencontre William, séduisant professeur d’art à l’aura ténébreuse. Très vite, elle le soupçonne de ne pas être qui il prétend mais se retrouve piégée. Un seul choix possible : s’allier à cet homme énigmatique et terrifiant pour survivre.De nombreuses vies sont en jeu, et Jenna ne peut plus rester dans l’ombre, même s’il lui faut affronter de très anciennes et terribles puissances.Et faire face à l’attirance magnétique irrépressible qui la pousse vers William.

Série précédemment publiée sous le titre « Lumina Tenebris ». Version retravaillée.

Votre Avis

voilà un roman qui correspond très bien à ce que j'aime : de l'urban fantasy, des créatures surnaturelles, une héroïne au tempérament bien trempé, un petit côté sexy, une intrigue qui se tient et même des messages presque cachés.

Vous l'aurez compris, Umbra Luna a tout pour me plaire.

 

Tout d'abord, l'univers. Nina Davis a dû faire un sacré travail de recherches, que ce soient sur les créatures ou les pierres, ainsi que l'Irlande, car tout paraît crédible et est parfois très poussé. C'est d'ailleurs pour moi l'une des forces de ce roman. On sent de la profondeur dans l'univers grâce aux détails sur l'utilisation des pierres, ainsi que sur le folklore.

 

Ensuite, les personnages. Rien d'incroyablement neuf ici, mais ils font le job. Jenna a un sacré caractère, mais elle a aussi ses failles et ses faiblesses, ce qui, en dépit de sa nature de sorcière, la rend humaine. William a un charme évident, mais les ténèbres l'entourent. On ne peut toutefois pas parler de bad boy dans son cas, car monsieur ténébreux est plutôt... gentil ! (Enfin, quand il ne plante pas ses crocs dans la veine d'une humaine...) La romance va un peu vite pour moi, mais c'est souvent le cas dans ce type d'histoires. Les personnages secondaires sont eux aussi attachants, ou agaçants selon les cas.

Enfin, Nina me l'avait dit, mais j'ai trouvé ça évident : ce roman contient des messages. Vous pouvez le lire sans prise de tête, le prendre tel quel, pour juste passer un bon moment, ou bien vous pouvez être attentif aux petits signes, aux citations de début de chapitre... Dans le second cas, peut-être que, comme pour moi, ça vous fera sourire avec tendresse.

En tout cas, ce tome 1 regorge de rebondissements et m'a donné envie de vite lire le tome 2 !

Mélanie


’ai lu ce livre dans le cadre d’un Service Presse. Je remercie donc les éditions Alter Real ainsi que l’autrice Nina Davis pour leur confiance !

Dans cet univers, les créatures surnaturelles sont invitées (ou plutôt poussées) à s’inscrire dans le registre de l’Umbra Luna, une organisation secrète. Jenna, jeune sorcière, travaille pour eux depuis des années. Mais après avoir repoussé les avances de son supérieur, elle est envoyée en mission en Ecosse.

Arrivée sur les lieux, elle est bien décidée à boucler cette enquête le plus vite possible pour prouver sa valeur à l’organisation. Mais sa rencontre avec son mystérieux professeur d’arts risque de tout faire basculer…

J’ai tout de suite été séduite par l’univers mis en place par l’autrice. Le monde surnaturel et l’organisation secrète sont très bien pensé, notamment parce que le côté sectaire n’est que très rarement abordé dans l’Urban Fantasy.

En effet, on s’aperçoit très rapidement que tous les membres de l’Umbra Luna ne fréquentent que d’autres membres, que leur vie tourne entièrement autour de leur travail et que les personnes qui ne sont pas incluses dans le registre sont vues comme dangereuses. L’embrigadement est complet.

En revanche, le rythme du récit m’a assez dérangé : j’ai trouvé que tout se passait trop vite ! J’aurais apprécié un récit plus posé, ce qui aurait permis davantage de développement entre les personnages.

En parlant des protagonistes du roman, Jenna et William ont été pour moi des sortes de montagnes russes. Je les ai trouvés à la fois sympathiques et exaspérants à souhait. Effectivement, Jenna est une femme forte mais je l’ai trouvé plutôt puérile et égoïste, surtout quand on sait qu’elle se positionne en tant que meneuse, mais qu’elle ne pense qu’à ses propres intérêts. En plus elle se tape des phases de type bipolaires (tantôt colérique, tantôt mielleuse) qui m’ont franchement fatiguée.

William, quant à lui, est un homme apparemment intègre et plutôt charmant, mais cherche quand même à vouloir dominer tout le monde (et surtout Jenna)… vous le savez (ou pas) ce genre de comportement a tendance à me tendre légèrement !

D’un autre côté, j’ai beaucoup aimé la famille de William, bien qu’ils soient assez similaires aux Cullen de Twilight : Lyd est Rosalie, protectrice envers sa famille et rejetant toute forme de nouveauté (dont Jenna) et François et sa femme, représentent plutôt Esmée et Carlisle, les vampires pacifistes qui souhaitent s’intégrer au monde des humains.

Je n’ai pas réellement pu m’attacher aux autres personnages, car ils n’étaient pas assez développés selon moi.

En bref, une lecture plutôt mitigée, pas mauvaise mais pas excellente non plus.

Je suis curieuse quant au tome 2, vu la fin du premier tome qui est une fin en soi.

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour et Bienvenue

Dans votre Edition du jour


Chaque jours nous vous informons des dernières informations litteraire et artistiques.

Nous ouvrons également les Revues de Presse des Journalistes.Vos Quotidiens presenterons les sorties,des portaits,des critiques, 

 

A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.