Victor Hugo

Une vie un Destin

 

"Portrait de Victor Hugo enfant". Dessin de Célestin Nanteuil © Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet

http://www.maisonsvictorhugo.paris.fr/

1802


Naissance de Victor Hugo le 26 février à Besançon où son père, Léopold, est en garnison. Celui-ci, soldat de la révolution puis de l’Empire fera l’essentiel de sa carrière auprès de Joseph Bonaparte. Il a épousé en 1797, Sophie Trébuchet, vendéenne, royaliste. Le couple aura trois enfants, Abel, Eugène et Victor mais ne s’entend pas, la séparation sera longue et troublée avant d’être prononcée définitivement en 1818.

 

1808


Sophie Hugo et ses fils rejoignent Léopold en Italie (Naples, Avellino), mais les retrouvailles se passent mal. Léopold est muté en Espagne. Sophie et ses fils rentrent en France et s’installent dans l’ancien couvent des Feuillantines. C’est là qu’il rencontre Adèle Foucher pour laquelle il éprouve un amour d’enfance.

 

1811-1812


La famille Hugo passe une année en Espagne où Léopold, nommé général depuis 1809, est gouverneur de plusieurs provinces auprès du roi Joseph. Victor est placé au collège des Nobles à Madrid.

 

1818


Hugo écrit Les Vierges de Verdun, le premier poème qu'il publiera en recueil, dans Odes et ballades. Première rédaction de Bug-Jargal.

 

1819


LLys d’or à l’académie des Jeux floraux, à Toulouse. Publie avec ses frères une revue : Le Conservateur littéraire.

 

1820


Gratification royale pour l’ode sur la mort du duc de Berry.

 

1821


Commence Han d’Islande. Peu après la mort de sa mère, se fiance à Adèle Foucher, son amie d’enfance.

 

1822


Victor et Adèle se marient le 12 octobre. Cinq enfants dont quatre survivront, naîtront de leur union. Publication des Odes et poésies diverses.

 

 

1823-1831

Portrait de Victor Hugo vers 1825 par Achille Deveria,

 

1823


Naissance et mort de Léopold, leur premier fils. Publication de Han d'Islande. Fondation de La Muse française. Hugo se lie avec Charles Nodier dont il fréquentera le salon à l'Arsenal, à partir de l'année suivante.

 

1824


Publication des Nouvelles odes. Naissance de Léopoldine.

 

1825


Nommé chevalier de la Légion d’honneur et invité à la cérémonie du sacre à Reims qu’il célèbre dans son Ode sur le sacre de Charles X.

 

1826


Publication des Odes et ballades. Naissance de Charles.

 

1827


Publication de Cromwell. La pièce, impossible à jouer par son ampleur, devient par sa préface le véritable manifeste du romantisme dont Hugo apparaît comme le chef de file. Installé rue Notre-Dame-des-Champs, il reçoit chez lui le « Cénacle », en particulier les peintres Louis Boulanger, Achille et Eugène Devéria.

 

1828


Sa pièce Amy Robsart est refusée. Naissance Victor (qui se fera prénommer François-Victor à partir de 1849).

1829


Publications des Orientales, recueil de poésies qui cristallise l’imaginaire romantique et inspire de nombreux peintres, suivies du Dernier Jour d'un condamné vibrant plaidoyer contre la peine de mort. Sa nouvelle pièce Marion de Lorme est interdite.

1830


Succès d'Hernani en dépit de la légendaire "bataille" qui oppose classiques et romantiques. Trop de visiteurs affluent chez Victor Hugo qui doit quitter la rue Notre-Dame-des-Champs pour s’installer rue Jean Goujon. C’est là que naît Adèle.

 

1831


Publications de Notre-Dame de Paris, qui après la poésie et le théâtre consacre Hugo comme auteur romantique majeur dans le domaine du roman, ainsi que de Marion de Lorme et Les Feuilles d'automne.

 

1832-1840

Mr Victor Hugo, la plus forte tête romantique", caricature de Benjamin Roubaud publiée dans  "Le Charivari du 12 octobre 1836

 

1832


La famille s’installe place Royale (actuelle place des Vosges). Interdiction du Roi s'amuse, après la première, la pièce est jugez offensante pour la royauté. Le procès qui s’ensuit est déterminant pour la passion politique de Victor Hugo autour de la question de la liberté.

 

1833


Au cours des répétitions de Lucrèce Borgia, Hugo fait la connaissance de Juliette Drouet qui deviendra sa maîtresse et qui, jusqu’à sa mort en 1853, vivra dans son voisinage. La pièce connait un immense succès. Elle est suivit de Marie Tudor.

 

1834-1835


Les Chants du crépuscule. Juliette et Victor prennent l’habitude de faire un voyage d’été en France. Hugo en rapporte de de nombreux dessins dans ses carnets. Publication de Claude Gueux confirme l’engagement de Hugo contre la peine de mort et sa sensibilité au problème de la misère.

 

1835


Représentation d’Angelo, tyran de Padoue et publication du recueil Les Chants du crépuscule.

1837


Les Voix intérieures. A l’occasion du mariage du duc d’Orléans, fils de Louis-Philippe, Hugo est promu officier de la Légion d’honneur. Le couple princier offre à Hugo le tableau de Gillot Saint-Evre, Inès de Castro. Voyage en Belgique.

1838


Ruy Blas  est donné au Théâtre de la Renaissance, fondé avec Alexandre Dumas pour jouer le répertoire romantique.

1839


Voyages en Alsace, Rhénanie, Suisse, Provence, Bourgogne.

1840


Les Rayons et les Ombres, dernier recueil de poésie avant 1853. Nouveau voyage dans la vallée du Rhin. Nombreux dessins.

 

 

1840-1848

Portrait de Victor Hugo vers 1840,  Marie-Alexandre Alophe dit Menut

 

1841


Après plusieurs échecs, Hugo est élu à l'Académie française,

 

1842


Publication du récit de voyages Le Rhin, dont la conclusion annonce l’intérêt de Victor Hugo pour la politique.

 

1843


Les Burgraves.  Mariage de Léopoldine avec Charles Vacquerie. Six mois plu tard, ils se noient accidentellement dans la seine près de Villequier. Victor Hugo est frappé par la nouvelle qu’il apprend dans  le journal sur le retour d’un voyage en Espagne. Il ne publie plus d'œuvre nouvelle avant 1852.

 

1845


Est nommé pair de France. Après le scandale du constat d’adultère avec Léonie Biard, il commence à écrire Les Misères, qui deviendront Les Misérables.

 

1848


Lors de la Révolution de février, par fidélité à la famille royale, il plaide pour la régence de la duchesse d’Orléans avant de se rallier à la République, mais refuse un ministère au gouvernement provisoire. En juin, il est élu député de Paris à la Constituante. Discours sur les ateliers nationaux, contre la peine de mort, pour la liberté de la presse. L’appartement de la place Royale est très brièvement occupé par les insurgés ; la famille le quitte, d’abord pour la rue d’Isly, pour la rue de La-Tour-d’Auvergne

 

1849-1856

Victor Hugo assis et cravate autour du cou en 1853, photographie de Charles Hugo ou Auguste Vacquerie

 

1849


Hugo est élu député de Paris à l’Assemblée législative. Discours sur la misère. Préside le congrès de la paix.

 

1850


Discours sur la liberté de l’enseignement, du théâtre, de la presse, pour le suffrage universel. Il prolonge ses vacances d’été et installe un véritable atelier chez Juliette Drouet où il réalise ses plus grands dessins.

 

1851


Le 2 décembre, Louis-Napoléon Bonaparte dont le mandat ne pouvait être prolongé fait un coup d’État auquel Hugo tente en vain de s’opposer en d'organisant la résistance. Menacé,  il part à Bruxelles 11 décembre, début d’un exil qui durera dix-neuf ans.

 

1852


Décret expulsant Hugo de France. Publication à Bruxelles de Napoléon-le-Petit qui va le contraindre à quitter le pays u mois d’août. La famille vente le mobilier de l’appartement de la rue  de La-Tour-d’Auvergne afin de le suivre en exil. Tous se retrouvent à Jersey où il s’installe à Marine Terrace.

 

1853-1854


Expérience des tables tournantes. Les Châtiments. Proteste contre l’exécution de John Tapner à Guernesey, dessine « Le pendu » qui restera désormais accroché  dans son cabinet de travail.

 

1855


À la suite de la publication par certains proscrits d’une lettre protestant contre le rapprochement entre la Reine Victoria et Napoléon III, Hugo est expulsé de Jersey et s'installe à Guernesey.

 

1856


Publication du recueil Les Contemplations, dont le succès rend possible d'acheter Hauteville House. Victor Hugo se consacre à l’aménagement et aux décors de la maison durant trois ans, en même temps qu’il aménage, La Fallue, la première maison de Juliette Drouet sur l’île.

 

1857-1862

Victor Hugo à Guernesey, assis, accoudé à une table., photographie anonyme. Epreuve sur papier salé. 1856-1858

 

1859


Publication de la première série de La Légende des siècles. Hugo refuse l'amnistie de Napoléon III. Poursuivant sa lutte contre la peine de mort il intervient en faveur de John Brown abolitionniste américain.

 

1860-1861


Hugo se consacre principalement à la rédaction de son roman Les Misérables. Charles quitte Guernesey.

 

1862


Les Misérables paraissent et connaissent un immense succès. Premier repas des enfants pauvres à Hauteville House. Hugo fait aménager le look out, ou « cristal room » sur le toit de Hauteville House. Il prend l’habitude d’un voyage annuel avec Juliette sur le continent.

 

1863-1870

Victor Hugo, photogrpahie de Pierre Petit (1831-1909), épreuve sur papier albuminé, 1861

 

 

1863


Madame Adèle Hugo publie Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie. Fuite de sa fille Adèle à Halifax. Charles Hugo écrit Chez Victor Hugo par un passant. Hugo réalise des peintures sur panneaux de bois gravés et prépare l’aménagement de Juliette Drouet à Hauteville II.

 

1864


Publication de William Shakespeare. Juliette Drouet emménage à Hauteville Fairy.

 

1865


Après la mort de sa fiancée, Emilie de Putron, François-Victor quitte à son tour Guenesey. Charles Hugo épouse Alice Lehaene et s’installe à Bruxelles où Mme Hugo vit aussi désormais. Publication du recueil Les Chansons des rues et des bois.

 

1866


Publication du roman Les Travailleurs de la mer qui est un hommage à Guernesey et à ses habitants.

 

1868


À Bruxelles, naissance de Georges, le fils de Charles suivie de la mort de Mme  Hugo. Le poète accompagne le cercueil jusqu’à la frontière française.

 

1869


Publication du nouveau roman, L'Homme qui rit. Fondation à Paris, du journal Le Rappel par Charles et François-Victor Hugo, Paul Meurice et Auguste Vacquerie. Naissance de Jeanne, fille de Charles.

 

1870


Le 14 juillet, plante le chêne des États-Unis d’Europe dans le jardin de Hauteville House avant de quitter Guernesey pour Bruxelles, dans l’attente de la chute de l’Empire. Dès la proclamation de la république, il revient en France où il est accueilli comme un héros. Il s’installe chez Paul Meurice. Édition française des Châtiments. Hugo et sa famille reste à Paris durant le siège.

 

1871-1885

Victor Hugo, photographie de Félix Tournachon dit Nadar en 1874-1876

 

1871


Élu député de Paris, Hugo suit la Chambre à Bordeaux où il démissionne un mois après. Mort de son fils Charles. À la suite de ce décès, il se trouve à Bruxelles lors de la Commune, mais il en est expulsé pour avoir offert l’asile aux communards. Séjourne à Vianden puis revient à Paris où il s’installe 66, rue La Rochefoucauld. Victor Hugo va recevoir chez lui beaucoup de personnalités de la politique, de la littérature et des arts. Georges et Jeanne sont associés à tous les moments  de son existence.

 

1872


Sa fille Adèle qui a sombrée dans la folie est ramenée en France et placée en maison de repos. Séjourne un an à Guernesey, jusqu’en juillet 1873, où il écrit son dernier roman Quatrevingt-treize. Publication de L’Année terrible

 

1873


De retour à Paris, il s’installe villa Montmorency à Auteuil puis chez Juliette Drouet, 55, rue Pigalle. Reprise de Marion de Lorme à la Comédie-Française. Mort de son second fils François-Victor.

 

1874


Parution de Quatrevingt-treize et de Mes fils. Emménage 21 rue de Clichy

 

1875
Publication des premiers recueils de ses prises de ses interventions politiques, Actes et Paroles I et II.

 

1876


Élu sénateur, il intervient en faveur de l’amnistie des communards. Actes et paroles III.

 

1877


La veuve de Charles, Alice se remarie avec l’homme politique Édouard Lockroy, amis Hugo garde la tutelle de ses petits-enfants.  Parution de L’Art d’être grand-père, L’Histoire d’un crime. Reprise d’Hernani à la Comédie française, avec Sarah Bernhardt. 

 

1878


Publication du poème Le Pape. Dernier séjour à Guernesey, pour se reposer à la suite d’un incident cérébral. À son retour s’installe 130, avenue d’Eylau qui sera son dernier domicile.

 

1879


Publication de La Pitié suprême. Reprise de Ruy Blas qui entre au répertoire de la Comédie-Française.

 

1880


Publication de Religions et religion et de L’Âne. Célébration du cinquantenaire d’Hernani.

 

1881


Fête dite du 27 février 1881, célébrant l’entrée de Victor Hugo dans sa quatre-vingtième année ; des centaines de milliers de personnes défilent sous ses fenêtres pour lui rendre hommage. Publication des Quatre Vents de l'esprit. La portion de l’avenue d’Eylau où habite le poète est rebaptisée « avenue Victor Hugo ».

 

1882


Publication de la pièce de théâtre Torquemada. Est réélu au Sénat.

 

1883


Rencontre avec Rodin, qui désire faire son buste. Le 11 mai, mort de Juliette Drouet. L’Archipel de la Manchequi servira désormais de prologue aux Travailleurs de la mer.

 

1884


Hugo va voir la Statue de la Liberté dans l’atelier de Bartholdi. C’est sa dernière manifestation publique.

 

1885


Le 22 mai, mort de Victor Hugo. Le 1er juin, funérailles nationales et inhumation au Panthéon.

 

Les evènements autour de Victor Hugo

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour et Bienvenue

Dans votre Edition du jour


Chaque jours nous vous informons des dernières informations litteraire et artistiques.

Nous ouvrons également les Revues de Presse des Journalistes.Vos Quotidiens presenterons les sorties,des portaits,des critiques, 

 

A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.