Nos Unes Theâtrales

Numéro de juin du Journal de l'Afils


Aujourd'hui 21 Novembre


Emilie Rousset crée Playlist politique, au théâtre de la Bastille, et en tournée - 

Emilie Rousset explore dans Playlist Politique l'utilisation de la musique dans la mise en scène du politique...En 1981, la télé suit en direct l’entrée au Panthéon du nouveau Président de la République François Mitterrand qui vient déposer des roses sur les tombeaux de Jean Jaurès, Jean Moulin et Victor Schoelcher sur fond de l’Ode à la Joie, dernier mouvement de la 9e symphonie de Beethoven. La même Ode choisie cinq ans plus tard pour incarner l’Hymne européen, accompagnera aussi les deux investitures du très européen Emmanuel Macron en 2017 et en 2022… C’est cette exploitation de la musique dans la mise en scène du politique qu’Emilie Rousset explore dans Playlist Politique.Hélène Chevrier     >> Lire l'interview complète sur Théâtral magazine N°96

Jean-Fançois Sivadier, Nicolas Buchaud et Adama Diop en tournée avec Othello 

Après Le roi Lear qu’il avait monté au festival d’Avignon il y a 15 ans, Jean-François Sivadier revient à Shakespeare avec Othello.Après Le roi Lear qu’il avait monté au festival d’Avignon il y a 15 ans, Jean-François Sivadier revient à Shakespeare avec Othello. Il confie le rôle du général Maure chargé de défendre les intérêts de la République de Venise à Adama Diop et celui de Iago qui cause sa perte en lui faisant croire à l’infidélité de sa femme à Nicolas Bouchaud. "On assiste à la destruction d'un homme par les mots d’un autre. On croit voir une grande pièce politique alors qu’il s’agit d’une tragédie entre trois personnes, presque un fait divers. Ça me fait penser à Eyes wide shut, une histoire de jalousie et de fantasmes. Quand il n’y a plus la guerre à l'extérieur du royaume, on fait la guerre entre nous et en général c'est entre les hommes et les femmes..."  >> Lire l'interview complète sur Théâtral magazine N°96.Plus d'infos

Maïanne Barthes au coeur du complotisme avec Prouve-le -

Au départ de Prouve-le, on a des élèves qui n’aiment pas leur prof de biologie parce que ses yeux sont cernés de vert. Le dégoût évolue, se transforme en peur et alimente de multiples suspicions… Le spectacle de Lucie Vérot que monte Maïanne Barthes nous entraîne au coeur du complotisme au collège. "On est parties d'une anecdote que m’avait rapportée une prof d'histoire-géo à l’occasion d’un covoiturage : elle avait une classe de sixièmes dans les quartiers nord de Marseille et pendant toute une année les élèves s'était persuadés qu'elle était un vampire, parce qu'elle avait le visage très pâle, et comme elle fermait les volets pour leur passer des diapos, ils en avaient conclu qu’elle devait avoir peur du soleil et enfin qu’elle ne pouvait pas ..." >> Lire l'interview complète sur Théâtral magazine N°96

Winter Family déconstruisent le patriarcat, au théâtre national de Bretagne et en tournée - 

Ruth Rosenthal et Xavier Klaine forment Winter Family, un groupe de musique, et un duo de créateurs de théâtre documentaire. Dans leur dernière pièce, ils se sont mis en tête de déconstruire le patriarcat en s’appuyant sur la banalité de leur quotidien de couple. Expérimental, dangereux, et salvateur ! "Au départ, nous avons décidé de placer des micros chez nous, pour enregistrer nos échanges. Pour des raisons techniques, cela n’a pas marché. J’ai cru que nous avions laissé tomber, mais en réalité Ruth notait dans son téléphone tout ce que je disais… Elle était systématiquement devant son écran : j’ai même cru qu’elle avait quelqu’un d’autre. Ensuite, elle m’a fait relire mes paroles, à froid. Et c’était horrible..". Igor Hansen-Love >> Lire l'interview complète sur Théâtral magazine N°96

Marie Rémond crée Delphine et Carole, au théâtre Dijon-Bourgogne et en tournée -

Comédienne et metteuse en scène éclectique, Marie Rémond a joué André (Agassi) et s’était distingué avec Vers Wanda, d’après le film de Barbara Loden. L’artiste s’attaque à un autre spectacle original, Delphine et Carole. Qui s’inspire du documentaire Delphine et Carole, insoumuses réalisé par Callisto Mc Nulty diffusé sur Arte. Le film témoigne de l’amitié entre Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos qui acquiert en 1969 une Portapak, une caméra portative de Sony.  Cette dernière donne des cours de vidéo à des femmes intéressées par ce nouvel outil. Delphine Seyrig fait partie de ses élèves. La comédienne est déjà célèbre, mais sa professeure ne la connaît pas ! Au fil du temps, elles décident de tendre leur micro..>>Vincent Bouquet Lire l'interview complète sur Théâtral magazine N°96

Suite des actualités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour et Bienvenue

Dans votre Edition du jour


Chaque jours nous vous informons des dernières informations litteraire et artistiques.

Nous ouvrons également les Revues de Presse des Journalistes.Vos Quotidiens presenterons les sorties,des portaits,des critiques, 

 

A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.


 

×