Créer un site internet

Les Contes du Mond le Maroc

 

Le texte du conte

Il était une fois un jeune homme du nom d’Hamidi qui habitait une toute petite cabane dans un village, très haut perché dans la montagne. Il vivait seul et sa seule compagnie était une jolie petite chatte. Dès que le soleil se levait, il se rendait dans la grande forêt et là il cherchait de quoi vivoter mais surtout de quoi nourrir la petite chatte. Il ne revenait qu’une fois le soleil couché. La chatte enfermée toute la journée trouvait le temps long et l’ennui commençait à la gagner. Il n’y avait plus depuis longtemps une souris, un scarabée, ou une mouche à chasser. Ce jour-là elle trouva un autre jeu. Elle monta sur la table et avec sa patte fit tomber l’assiette où il y avait le repas de son maitre, elle renversa la jarre de lait de son maitre et se régala avec ce qu’elle avait renversé. Puis satisfaite, se lécha les babines, les pattes et attendit son maitre.

Ce jour-là, Hamidi rentra de la forêt et dans sa musette il n’avait rien à se mettre sous la dent. Mais se disait-t-il, j’ai un petit repas qui m’attend chez moi. 
Quand il ouvrit la porte, qu’il vit toute sa vaisselle cassée et son repas par terre, il fut pris d’une terrible colère. 
- Maudit chat ! Je me fatigue pour te trouver à manger et toi tu souilles ma seule nourriture de la journée ! Tu vas voir ce que tu vas voir. 
Il attrapa la chatte, se saisit d’un petit couteau et là… couic ! D’un petit coup il lui coupa le bout de la queue et l’accrocha sur un mur. Et toujours furieux il lui dit : 
- Tu peux pleurer jour et nuit, verser un lac de larmes ! Je ne te rendrai ta queue que si tu remplis de nouveau ma jarre de lait.

Dès le lendemain la chatte se réveilla tôt et se mit en chemin. Elle traversa la grande forêt, arriva dans une grande prairie et vit une vache, elle lui chanta : 
- La vache, la vache, la vache, donne-moi du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée. 
- Je veux bien t’aider !, lui dit la vache mais moi pour donner du lait, il me faut de l’herbe !

Elle courut trouver une prairie. 
- Prairie, prairie, prairie donne-moi de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue que mon maitre a coupée. 
- Je suis toute assoiffée, toute desséchée, trouve moi de l’eau et je donnerai de la bonne herbe.

La chatte trouva un petit ruisseau et lui chanta : 
- Ruisseau, ruisseau, ruisseau donne moi de la bonne eau, que je donnerai à la prairie, qui me donnera de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée. 
- Je ne suis qu’un petit ruisseau, il faudrait que la grande rivière me donne un peu de son eau.

La chatte trouva la rivière et lui chanta : 
- Rivière, rivière, rivière donne-moi de ton eau, que je donnerai au ruisseau, qui me donnera de l’eau, que je donnerai à la prairie, qui me donnera de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée. 
- Le ciel ne donnera plus de pluie et la rosée du matin n’y suffira pas, je ne suis qu’un mince filet qui coule dans son lit. Seule la montagne pourrait m’offrir un peu de neige.

La petite chatte grimpa, grimpa, jusqu’au sommet tout blanc de la montagne. Elle avait si froid et de sa petite voix elle susurra : 
- Montagne, montagne, montagne, donne-moi un peu de neige, que je donnerai à la rivière, qui me donnera de son eau, que je donnerai au ruisseau, qui me donnera de l’eau, que je donnerai à la prairie, qui me donnera de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée. 
- Je suis désolée, 
lui dit la montagne, je dois garder ma glace jusqu’à l’été, descend et attend que le soleil soit ardent.

La chatte descendit, le cœur gros. Voilà… se dit-elle. Ma grosse bêtise a de graves conséquences : je suis une chatte sans queue, qui n’ose plus se montrer, de peur d’être moquée. J’ai faim ! Hamidi mon maitre a eu raison d’être furieux ! Ça fait mal d’avoir faim. La prochaine fois j’y regarderai à deux fois avant de faire des bêtises.

La chatte était très triste. Elle s’allongea, s’enroulant sur elle-même et attendit que la montagne daigne laisser fondre la neige.

Les semaines passèrent, les lunes passèrent, les saisons passèrent. Un beau matin la chatte entendit le doux bruit de l’eau, la neige était en train de fondre, elle remercia la montagne. La rivière se remplit et donna de l’eau au ruisseau qui irrigua la prairie pour donner de l’herbe tendre à la vache qui, satisfaite, donna du bon lait. Enfin ! La chatte remplit la jarre qu’elle avait renversée.

Elle revint chez son maitre Hamidi. Il était heureux de revoir sa compagne. Elle sauta dans ses bras et ronronna. Hamidi la serra contre son cœur et lui recolla la queue.

Devant sa porte il trouva la jarre pleine de lait. Et la vie redevint comme avant.

Mon conte est parti, le vent l’a emmené, un jour il reviendra.

Le Pays du Conte

 

 

Le pays présenté ci-dessous correspond au pays où le conte a été enregistré et ne prétend pas donner d'origine unique au conte.

Les contes n'existent pas dans ce seul et unique pays. D'une version à une autre, d'un conteur à un autre, les contes circulent entre les pays et ne s'arrêtent heureusement pas aux frontières !

Le Maroc

(Royaume du Maroc)

Population : Les marocains et les marocaines. Plus de 30 millions d’habitants.

Langues : L’arabe et l’amazigh sont les deux langues officielles du Maroc. La langue maternelle des marocains est soit l’arabe dialectal ou la darija, soit la langue amazighe. Le français est parlé par une partie de la population, principalement dans les villes et dans les milieux instruits. L’espagnol est encore un peu parlé au nord du Maroc, plutôt par des personnes âgées. L’anglais prend peu à peu sa place en raison de son statut au niveau international.

Situation géographique : Le Maroc est un pays du Maghreb qui se trouve en Afrique du nord. Il est délimité à l’ouest par l’océan Atlantique, au nord par la mer Méditerranée, à l’est par l’Algérie et au sud par la Mauritanie.

Superficie : 450 000 km² (et 710 000 km² en comptant le territoire discuté du Sarah Occidental)

Climat : Le climat au Maroc est méditerranéen au nord, atlantique à l’ouest et saharien au sud.

Capitale : Rabat

Hymne national : Hymne chérifien

Devise nationale : Dieu, la Patrie, le Roi

Monnaie : Le dirham marocain

IDH (Indice de développement humain) : 0,567, IDH moyen (chiffres 2010)

Indépendance : 2 mars 1956

Pour en savoir plus : Article « Maroc » du Larousse :
http://www.larousse.fr/encyclopedie/pays/Maroc/132004

Drapeau: 

Drapeau du Maroc

__________________________

Un atelier

__________

 

Avec le soutien du Ministère de l’Education nationale

Conte-moi la lecture

 

Conte-moi la lecture est une plateforme dédiée aux enseignants et à leurs élèves pour travailler la lecture littéraire en cycles 2 et 3.

_________________________________

Elle propose sur inscription : 

- une sélection de 50 contes issus du programme Conte-moi.

1 fiche pédagogique par conte complétée pour certains contes de fiches pédagogiques analysant les dialogues entre les textes.

Des fiches de lecture en réseau.

Les fichiers audio sont téléchargeables (dans la limite de 5 contes par enseignants) pour un travail hors ligne.

_______________________

Conte-moi la lecture est plus qu’un centre de ressources, c’est également une véritable plateforme de travail en ligne où les enseignants et les élèves ont leur espace. Ainsi l’enseignant, peut créer des profils pour ses élèves et leur proposer des fiches de lecture interactives personnalisables. Les élèves pourront ensuite travailler en ligne à l’écoute, la lecture et l’analyse des contes sélectionnés par leur enseignant. L’enseignant, enfin, leur fait part de ses commentaires.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour et Bienvenue

Dans votre Edition du jour


Chaque jours nous vous informons des dernières informations litteraire et artistiques.

Nous ouvrons également les Revues de Presse des Journalistes.Vos Quotidiens presenterons les sorties,des portaits,des critiques, 

 

A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.


 

×