Le Boudoir Littéraire et thèâtral la plume et l'encrier

Le magazine des jeunes auteurs indépendants

Le Boudoir Littéraire et thèâtral  la plume et l'encrier

Honore de Balzac

 

 

_______________

http://hbalzac.free.fr/

_________________

Écrivain français né à Tours en 1799, décédé à Paris en 1850, Balzac (qui ajoutera une particule à son nom en 1831) est issu de la petite bourgeoisie provinciale. Sa mère l'envoie à l'âge de huit ans chez les oratoriens de Vendôme, où il reste pensionnaire pendant six ans et semble préférer la lecture à des études qu'il achèvera cependant à Paris (1814-1816). Destiné à une carrière juridique mais passionné par la lecture de romans, il arrive à convaincre sa famille de le laisser s'essayer à l'écriture. Après avoir lu la première tragédie en vers de Balzac, Cromwell amènera un critique ami de la famille à déconseiller la carrière littéraire au jeune homme.

Dictionnaire de la Comédie Humaine

Ne se décourageant pas, il continue à écrire diverses œuvres sous divers pseudonymes. Ces dernières ne lui rapporteront pas grand chose au niveau pécuniaire, mais vont contribuer à sa formation littéraire. En 1825, il achète une imprimerie mais fait rapidement faillite et, couvert de dettes, se tourne de nouveau vers le roman. Dès ses premiers succès, il est introduit dans les salons aristocratiques et littéraires notamment dans celui de Mme Récamier. C'est le début d'une vie riche en épisodes amoureux, où voyages et dépenses fastueuses riment avec les créanciers. Il est obligé de travailler comme un forcené et d'entreprendre des aventures financières ruineuses comme, par exemple, la remise en exploitation, en Sardaigne, d'antiques mines d'argent.

Grand précurseur, membre de la Société des gens de lettres dès sa création (1838), il contribue à instaurer la protection du droit d'auteur. Il donne naissance aussi au roman-feuilleton, dont La Vieille Fille (1837) constitue le premier exemple paru dans les journaux. Doué d'une puissance de travail peu commune, Balzac usera cependant peu à peu sa santé et son énergie et mourra à cinquante et un ans, quelques mois seulement après avoir épousé Mme Hanska, une comtesse polonaise avec qui il entretint pendant seize ans une correspondance admirable (Lettres à Mme Hanska, 1832-1848, publiées en 1968).

 

 

 

Il existe différentes façons d'appréhender la Comédie Humaine. On peut par exemple choisir d'en lire tout ce qui concerne un thème ou un personnage particulier. On peut aussi suivre un parcours permettant de découvrir une facette particulière de cette œuvre. Voici quelques propositions ...

Le père Goriot : œuvre pivot de la Comédie Humaine

Le père Goriot est véritablement une œuvre pivot de la Comédie Humaine. Dans la pension Vauquer, se retrouvent une série de personnages qui sont comme une miniature, un chef d'œuvre au sensible où l'entendent les ébénistes. On y retrouve Eugène de Rastignac, Vautrin qui figurent parmi les personnages les plus marquants du cycle balzacin. Mais, il y a aussi Goriot, père de deux filles qui, épouses de Nucingen (Delphine) ou du comte de Restaud (Anastasie) seront des figures de proue. Bianchon, le médecin omniprésent est aussi du nombre.

 Le père Goriot est un véritable kaléiodoscope dans lequel se retrouvent bon nombre de personnages qui vont irriguer la Comédie Humaine. Plusieurs thèmes s'y trouvent abordés également, thèmes centraux chez Balzac : l'ambition, l'amour paternel. Pour toutes ces raiosns, Le père Goriot est donc une des meilleures introductions à la Comédie Humaine. Prenez ensuite le personnage de Rastignac, par exemple, et suivez-le à travers les romans dans lesquels il apparaît (Le père GoriotLa Maison NucingenIllusions PerduesLe Cabinet des AntiquesUne fille d'ÈveSplendeurs et Misères des courtisanes, etc.). ou alors suivez sa future maîtresse, Delphine de Nucingen (Le père GoriotHistoire de la grandeur et de la décadence de César BirotteauLa Maison NucingenL'interdictionLe bal de SceauxLa Peau de chagrin). Le choix est large et on n'a que l'embarras du choix pour visiter l'œuvre de Balzac guidé par un de ses personnages.

 

Béatrix : point d'entrée sous-estimé de la Comédie Humaine

Le roman intitulé Béatrix est sans aucun doute sous-estimé dans l'ensemble de l'œuvre balzacienne. À tort, il n'est pas mis au même niveau que les Illusions Perdues par exemple. Il s'agit, en tout cas, d'un bon moyen de démarrer dans la Comédie humaine. D'abord, il y a le personnage de Félicité des Touches, plus connue sous le nom de Camille Maupin. Cette femme écrivain, personnage clef de la Comédie Humaine, se retrouve dans plusieurs autres romans (voir sa biographie). Il y a ensuite Calyste du Guénic, modèle du provincieal qui arrive à Paris, tout comme Lucien de Rubempré dans Illusions Perdues ou le héros de Le Cabinet des Antiques.

Claude Vignon est un autre personnage de Béatrix, illustration de l'intellectuel prématurément vieilli, comme Balthazar Claes (La Recherche de l'Absolu) ou Grégoire Gérard (Le Curé de village) ou encore Louis Lambert, personnages dans lesquels Balzac met toujours une partie de lui-même. Les relations entre Caluste et Félicité illustrent aussi un des thèmes les plus forts de Balzac et qui constitue aussi un bon guide de lecture : le thème des relations entre un jeune héros et une femme plus mûre, « mère de son intelligence » selon Balzac qui retrace à ces occasions beaucoup de réminiscences personnelles : ses propres relations avec Mme de Berny.

Ce thème se retrouve évidemment dans le début d'Illusions Perdues avec Lucien, dans La femme abandonnée, dans Le Lys dans la vallée qui se déroule d'abord en province puis à Paris. C'est, au fond, une Comédie humaine en raccourci, même si le ressort essentiel est l'amour et non l'ambition, l'argent ou l'avènement de la bourgeoisie.

 

César Birotteau : bourgeoisie commerciale et d'affaires

Le roman Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau est un de ceux qui ont le plus contribué à la notoriété de Balzac comme l'écrivain de la bourgeoisie montante du XIXe siècle, la bourgeoisie des affaires. C'est également un des romans qui lui a donné, d'un manière reconnue ensuite excessive, le qualificatif d'écrivain réaliste. Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau est en tout cas une des clés d'entrée dans l'univers de la bourgeoisie commerciale et d'affaires de la Comédie Humaine. On y retrouve en effet le monde du petit commerce mais aussi celui de la haute banque. C'est chez Birotteau que commence du Tillet, un des personnages lesp lus terrifiants de la Comédie Humaine, que l'on retrouve tout au long de la Comédie Humaine.

Anseleme Popinot, Pillerault, le notaire Roguin, les banquiers Keller, Camusot, Andoche Finot, Crottat, ... tous ces personnages vont ensuite hanter les sphères bourgeoises, commerciales et financières de l'œuvre de Balzac (Gigonnet, Mitral, Baudoyer, Sallard sont d'autres). Le thème des affaires se trouve dans la La Maison Nucingen, récit sur l'origine de la fortune du baron Nucingen, basée sur une série d'entourloupes finanicères

Des opérations qui permettent, au passage, à Rastignac de se faire une pelote qui servira ses ambitions. Toujours sur ces questions d'argent, on pourra lire Un homme d'affaires, qui raconte comment Maxime de Trailles, autre ambitieux mais de petite pointure, se fait flouer par Cérizet (que l'on retrouve dans Les Petits Bourgeois) et Claparon. Du Tillet se retrouvera dans La Maison Nucingen, mais aussi dans Les Petits BourgeoisMelmoth réconciliéL'envers de l'histoire contemporaineSplendeurs et Misères des courtisanes, ...

 

Gobseck : roman de l'argent et de l'avarice

Gobseck est autant le roman de l'argent que de l'avarice. Le père Grandet (Eugénie Grandet) est un autre modèle d'avare, comme l'est aussi Rigou dans Les Paysans, ou le père Hochon, dans La Rabouilleuse. Chacun représente une variante de ce thème omniprésent dans la Comédie Humaine. Sur le même sujet, on pourra lire la nouvelle Maître Cornélius. Gobseck est aussi une ouverture sur le destin de la comtesse de Restaud, fille de Goriot (Le père Goriot), et aussi sur le notaire Derville, personnage secondaire mais omniprésent dans la Comédie Humaine. Le notaire, le juge et le médecin sont trois types au statut bien particulier chez Balzac. Ils ont surtout un rôle de témoin, d'observateur. Ils apparaissent dans un nombre considérable de romans, quoique la plupart du temps dans un rôle secondaire, justement fait pour qu'ils puissent assumer leur mission d'observateur.

 

La montée à Paris : les ambitions «déçues»

Le Cabinet des AntiquesIllusions PerduesHistoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau et La Maison Nucingen sont des romains conformes à ce que l'on sait de ce que l'on sait habituellement des romans et de l'univers balzacien. Ces sont des romans de l'ambition, plus souvent déçue qu'assouvie. Le Cabinet des Antiques raconte la tentative d'un jeune aristocrate rejeton d'une famille de hobereaux désargentés, de «monter» à Paris faire fortune et se faire reconnaître.

C'est un thème classique, c'est le thème de tout le XIXe siècle que l'on retrouvera avec des variantes chez Zola, chez Flaubert et que l'on trouve aussi chez Stendhal. Les Illusions Perdues sont aussi le récit d'une montée à Paris, celle de Lucien Chardon qui se fait appeler de Rubempré, nom de jeune fille de sa mère. Mais avec les Splendeurs et Misères des courtisanes, ce cycle est aussi celui de Vautrin, ce Méphisto balzacien, qu'on retrouve dans ses débuts avec Le père Goriot.

C'est aussi le cycle du journalisme, activité qui permet à la fois le succès et l'échec de Lucien. Des personnages comme Lousteau se retrouvent dans d'autres œuvres majeures. C'est, en contraste, le roman de l'inventeur génial, David Séchard, qui échoue dans la mise au point d'un nouveau papier, malgré son obstination. Le thème est développé dans La Recherche de l'Absolu avec Balthazar Claës.

 

La Rabouilleuse : les deux frères

La Rabouilleuse est un peu le roman des mauvais garçons, avec le combat de deux soudards, Maxence Gilet et Philippe Bridau pour s'arracher les faveurs de Flore Brazier, dite «La Rabouilleuse». Mais c'est surtout le roman de Philippe Bridau. Le personnage vaut aussi par son contraste avec son frère, «peintre génial» mais que sa mère délaisse au profit du fils remuant.

Après la Rabouilleuse, on pourra lire les récits où apparaissent l'un ou l'autre des frères Bridau (Illusions PerduesSplendeurs et Misères des courtisanesUn début dans la vie). Avec eux, Balzac joue sur le contraste et l'opposition des deux personnalités. C'est sur ce principe qu'il traite le thème des deux frères qui reparaît souvent dans la Comédie Humaine (La VendettaIllusions Perdues où Lucien Chardon - de Rubempré et David Séchard sont présentés comme deux frères, La Grenadière, les Rastignac, les Birotteau).

 

L'institution du mariage au XIXe siècle

La Maison du chat-qui-pelote est l'introduction la plus logique pour la Comédie humaine puisque Balzac l'a justement placée en tête. La première scène, dans laquelle le jeune peintre aristocrate contemple le magasin à son ouverture, les commis qui se mettent en place pour le travail de la journée peut aussi être vue comme le mise en place de l'ensemble des personnages, des décors et ressorts de la Comédie humaine.

Mais La Maison du chat-qui-pelote est aussi et surtout l'histoire d'un mariage raté entre un artiste aristocrate et une jeune bourgeoise, belle et sensible mais ne parvenant pas à s'intégrer dans la vie mondaine et parisienne de son mari. Le thème du mariage est omniprésent chez Balzac, principalement dans les scènes de la vie privée qu'il a présenté un moment comme des tableaux donnant des conseils à des jeunes filles pour mieux préparer et réussir leur vie.

On pourra lire ensuite Mémoires de deux jeunes mariées, roman par lettres dans lequel on suit les destins parallèles de deux jeunes femmes au regard de leur mairage; Modeste Mignon, histoire dans le style de Molière met en scène les péripéties qui conduisent une juene fille au mariage.

 Une double familleLa paix du ménage, et bien d'autres scènes, parfois un peu superficielles mais toujours pleines de charmes, décrivent les ratés ou les réussites de cette institution.

 Le contrat de mariage, au contraire jette une lumière sordide sur ses enjeux et sa préparation juridique. L'interdiction, tout aussi sordide, raconte le conflit entre une femme et son mari, tandis que, d'une certaine manière, Une double famille montre comment un homme marié a trouvé sa propre solution à son mariage raté. Il faudra lire, évidemment, mais plus l'étude analytique Physiologie du Mariage.

 

L'aristocratie et sa splendeur déchue
La Duchesse de Langeais est, parfois explicitement, le procès fait par Balzac à l'aristocratie, incapable selon lui de se comporter de manière à retrouver son ascendant antérieur. C'est aussi une manière pour lui de se venger de son échec amoureux avec la duchesse de Castres. Les Secrets de la princesse de Cadignan est aussi à lire dans cet esprit.

 

Féminisme vs. intégration familiale / passion vs. amour raisonnable

Ce thème est largement développé dans Mémoires de deux jeunes mariées mais on le retrouve aussi notamment dans Honorine. On a dit que Balzac était le premier écrivain à écrire pour les femmes ce qui est sans doute faux mais il a été le premier à traiter d'une certaine manière de la condition féminine et en particulier de la femme d'âge mûr que les héroïnes de la littérature classique. La femme de trente ans, récit un peu hétéroclite pourra être lu ensuite. Une fille d'Ève, roman plus ambigu raconte comment une femme tente de sortir du giron un peu étouffant d'un mari trop parfait.

 

L'univers fantastique de Balzac

Indépendamment de ses valeurs propres, La Peau de chagrin est une excellente introduction à l'univers fantastique de Balzac. Univers qui se réfère toujours à la société réelle pour la raison simple qu'il s'agit, pour Balzac, surtout d'écrire un récit qui ait une valeur philosophique. C'est pourquoi ses romans fantastiques se trouvent d'ailleurs tous classés dans les études philosophiques, une des grandes catégories de la Comédie humaine. Après La Peau de chagrin et pour rester dans le même univers, on pourra lire Maître Cornélius qui se déroule sous Louis XI, L'Élixir de longue vie de longue vie, Melmoth réconcilié.

D'autres récits «philosophiques» ne reprennents plus les ressorts du fantastiques au sens propre, mais sont dans le même exprit : L'Auberge rougeAdieuLe Réquisitionnaire. L'étrange se trouve également dans un court récit, un des rares scènes de la vie militaire : Une passion dans le désert, où une liaison amoureuse naît entre un militaire et une panthère.

À travers tous ces récits, Balzac se situe tout à fait dans la veine du fantastique et de l'étrange propre au romantisme que Théophile Gautier et Mérimée développereont, et que la fin du XIXe siècle portera à la perfection.

 

Balzac : traducteur de sa vie réelle


Aucun écrivain, sans doute, sous des apparences d'observateur de la vie sociale de son époque, n'a autant mis de soi-même. Depuis Louis Lambert jusqu'aux Illusions Perdues, en passant par le Le Lys dans la vallée, et bien d'autres récits (comme La Duchesse de Langeais par exemple), il y a une manière de lire la Comédie Humaine, une biographie de l'auteur à la main.

_____________

Telechargement 2020 05 23t185118 829Telechargement 2020 05 23t185209 332Telechargement 2020 05 23t185250 098Telechargement 2020 05 23t185345 374Telechargement 2020 05 23t185435 299Balzac : la Comédie Humaine, Tome 5 - Livre ancien | RakutenEugenie Grandet par Balzac Honoré De: Le Livre de Poche ...Top 15 des meilleurs livres d'Honoré de BalzacBalzac et Zola - stephanieT - MediumLivre: O&T - Honoré de Balzac, Le Bal de Sceaux, texte intégral ...Balzac, Une vie de roman - Livre de Gonzague Saint-BrisLes chroniques de JC TOGREGE: LIVRE /// LA COUSINE BETTE - HONORE ...Vente Livre Honoré de Balzac le cousin pons Bibliothèque juventa ...Livre: La rabouilleuse, Honoré de Balzac, Le Livre de poche ...Livrenpoche : Le lys dans la vallée - Honoré De Balzac - LivreAcheter "Le Médecin de campagne" d'Honoré de Balzac, occasion ...LIVRE CESAR BIROTTEAU, Balzac, Classiques Garnier Be / Tbe - EUR 8 ...Montpellier - Livre Illusions Perdues BALZAC, LIVRES OCCASIONBalzac et ses éditeurs, 1822-1837 - Nicole Felkay | Cairn.infoLivre numérique L'Auberge rouge de Honoré De Balzac - téléchargez ...Gobseck - Balzac Tome 33 - broché - Collectif, Honoré de Balzac ...

 

 

Balzac, dans la préface d'Une ténébreuse affaire, écrit : un type [...] est un personnage qui résume en lui-même les traits caractéristiques de tous ceux qui lui ressemblent plus ou moins, il est le modèle du genre. On trouve donc ici quelques uns des représentants des types récurrents de la Comédie Humaine. 

A

Aiglemont, général marquis Victor d'  (détails)    apparaît dans 9 romans ou nouvelles (10 %)

représente : les Imbéciles  

apparaît principalement dans : La femme de trente ans   La Maison Nucingen   Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau  

Ajuda-Pinto, marquis Miguel d\'  (détails)    apparaît dans 7 romans ou nouvelles (8 %)

représente : les Roués   les Nobles  

apparaît principalement dans : Le père Goriot   Splendeurs et Misères des courtisanes   Illusions Perdues  

B

Bianchon, Horace  (détails)    apparaît dans 24 romans ou nouvelles (27 %)

représente : les Médecins  

apparaît principalement dans : Le père Goriot   La Muse du département   L'interdiction  

Bixiou, Jean-Jacques  (détails)    apparaît dans 19 romans ou nouvelles (21 %)

représente : les Fonctionnaires   les Artistes  

apparaît principalement dans : Les Employés   Les Comédiens sans le savoir   La Maison Nucingen  

Blondet (père)  (détails)    apparaît dans 4 romans ou nouvelles (4 %)

représente : les Gens de robe  

apparaît principalement dans : Le Cabinet des Antiques   Les Secrets de la princesse de Cadignan   Béatrix  

Bridau, Joseph  (détails)    apparaît dans 13 romans ou nouvelles (15 %)

représente : les Artistes  

apparaît principalement dans : La Rabouilleuse   Un début dans la vie   Illusions Perdues  

Bryond des Tours-Minières, baron Bernard-Polydore  (détails)    apparaît dans 3 romans ou nouvelles (3 %)

représente : les Policiers  

apparaît principalement dans : Splendeurs et Misères des courtisanes   L'envers de l'histoire contemporaine   Les Comédiens sans le savoir  

C

Camusot de Marville  (détails)    apparaît dans 12 romans ou nouvelles (13 %)

représente : les Gens de robe  

apparaît principalement dans : Splendeurs et Misères des courtisanes   Illusions Perdues   Le Cabinet des Antiques  

Cardot, Me  (détails)    apparaît dans 15 romans ou nouvelles (17 %)

représente : les Gens de robe   les Politiciens  

apparaît principalement dans : Un début dans la vie   La Muse du département   Le Cousin Pons  

Cérizet  (détails)    apparaît dans 6 romans ou nouvelles (7 %)

représente : les Financiers   les Criminels  

apparaît principalement dans : Les Petits Bourgeois   Illusions Perdues   Un homme d'affaires  

Chabert, Hyacinthe  (détails)    apparaît dans 2 romans ou nouvelles (2 %)

représente : les Soldats  

apparaît principalement dans : Le colonel Chabert   La Rabouilleuse  

Chesnel, Me  (détails)    apparaît dans 2 romans ou nouvelles (2 %)

représente : les Gens de robe  

apparaît principalement dans : Le Cabinet des Antiques   L'envers de l'histoire contemporaine  

Claparon, Charles  (détails)    apparaît dans 6 romans ou nouvelles (7 %)

représente : les Financiers   les Commerçants  

apparaît principalement dans : Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau   Les Petits Bourgeois   Melmoth réconcilié  

Colleville  (détails)    apparaît dans 3 romans ou nouvelles (3 %)

représente : les Fonctionnaires   les Musiciens  

apparaît principalement dans : Les Petits Bourgeois   Les Employés   Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau  

Coralie  (détails)    apparaît dans 6 romans ou nouvelles (7 %)

représente : les Courtisanes  

apparaît principalement dans : Illusions Perdues   Splendeurs et Misères des courtisanes   La Rabouilleuse  

Crevel, Célestin  (détails)    apparaît dans 3 romans ou nouvelles (3 %)

représente : les Bourgeois  

apparaît principalement dans : La Cousine Bette   Le Cousin Pons   Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau  

Crottat, Alexandre  (détails)    apparaît dans 8 romans ou nouvelles (9 %)

représente : les Gens de robe   les Imbéciles  

apparaît principalement dans : Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau   Un début dans la vie   Splendeurs et Misères des courtisanes  

D

Derville, Me  (détails)    apparaît dans 14 romans ou nouvelles (16 %)

représente : les Gens de robe  

apparaît principalement dans : Le colonel Chabert   Splendeurs et Misères des courtisanes   Gobseck  

Desroches, Me  (détails)    apparaît dans 14 romans ou nouvelles (16 %)

représente : les Gens de robe  

apparaît principalement dans : La Rabouilleuse   Un début dans la vie   Les Petits Bourgeois  

E

Esgrignon, Victurnien (comte puis marquis) d\'  (détails)    apparaît dans 12 romans ou nouvelles (13 %)

représente : les Jeunes écervelé(e)s  

apparaît principalement dans : Le Cabinet des Antiques   La Vieille Fille   Les Secrets de la princesse de Cadignan  

F

Ferragus XXIII  (détails)    apparaît dans 2 romans ou nouvelles (2 %)

représente : les Parents   les Criminels  

apparaît principalement dans : Ferragus   La fille aux yeux d'or  

Fontaine, Émilie de  (détails)    apparaît dans 5 romans ou nouvelles (6 %)

représente : les Jeunes écervelé(e)s  

apparaît principalement dans : Le bal de Sceaux   Le Cousin Pons   Ursule Mirouët  

G

Gaudissart, Félix  (détails)    apparaît dans 6 romans ou nouvelles (7 %)

représente : les Commerçants  

apparaît principalement dans : L'Illustre Gaudissart   Le Cousin Pons   Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau  

Gobseck, Jean-Esther van  (détails)    apparaît dans 14 romans ou nouvelles (16 %)

représente : les Financiers   les Avares  

apparaît principalement dans : Gobseck   Les Employés   Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau  

Goriot, Jean-Joachim  (détails)    apparaît dans 5 romans ou nouvelles (6 %)

représente : les Parents  

apparaît principalement dans : Le père Goriot   Splendeurs et Misères des courtisanes   Gobseck  

Grandet, Félix  (détails)    apparaît dans 4 romans ou nouvelles (4 %)

représente : les Avares   les Parents  

apparaît principalement dans : Eugénie Grandet   La Maison Nucingen   La Vieille Fille  

Grignoult (dite Florine), Sophie  (détails)    apparaît dans 19 romans ou nouvelles (21 %)

représente : les Courtisanes  

apparaît principalement dans : Illusions Perdues   Une fille d'Ève   Splendeurs et Misères des courtisanes  

K

Keller, comte François  (détails)    apparaît dans 18 romans ou nouvelles (20 %)

représente : les Financiers  

apparaît principalement dans : Le député d'Arcis   Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau   Le Cabinet des Antiques  

L

Listomère, marquise de  (détails)    apparaît dans 9 romans ou nouvelles (10 %)

représente : les Nobles  

apparaît principalement dans : Autre étude de femme   La femme de trente ans   Le Lys dans la vallée  

Lousteau, Étienne  (détails)    apparaît dans 13 romans ou nouvelles (15 %)

représente : les Gens de lettres  

apparaît principalement dans : La Muse du département   Illusions Perdues   La Rabouilleuse  

Lupeaulx, comte Clément Chardin des  (détails)    apparaît dans 14 romans ou nouvelles (16 %)

représente : les Politiciens  

apparaît principalement dans : Les Employés   Illusions Perdues   Splendeurs et Misères des courtisanes  

M

Magus, Élias ou Élie  (détails)    apparaît dans 5 romans ou nouvelles (6 %)

représente : les Artistes  

apparaît principalement dans : Le Cousin Pons   Pierre Grassou   Le contrat de mariage  

Marsay, comte Henri de  (détails)    apparaît dans 28 romans ou nouvelles (31 %)

représente : les Dandies   les Politiciens  

apparaît principalement dans : La fille aux yeux d'or   Le Cabinet des Antiques   Illusions Perdues  

Maufrigneuse, Diane de  (détails)    apparaît dans 21 romans ou nouvelles (24 %)

représente : les Nobles  

apparaît principalement dans : Splendeurs et Misères des courtisanes   Le Cabinet des Antiques   Les Secrets de la princesse de Cadignan  

Molineux, Jean-Baptiste  (détails)    apparaît dans 4 romans ou nouvelles (4 %)

représente : les Financiers  

apparaît principalement dans : Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau   La bourse   Splendeurs et Misères des courtisanes  

N

Nathan, Raoul  (détails)    apparaît dans 19 romans ou nouvelles (21 %)

représente : les Gens de lettres   les Politiciens  

apparaît principalement dans : Une fille d'Ève   Illusions Perdues   Béatrix  

Nucingen, baron Frédéric de  (détails)    apparaît dans 35 romans ou nouvelles (39 %)

représente : les Financiers   les Avares  

apparaît principalement dans : Splendeurs et Misères des courtisanes   La Maison Nucingen   Le père Goriot  

P

Phellion  (détails)    apparaît dans 2 romans ou nouvelles (2 %)

représente : les Fonctionnaires  

apparaît principalement dans : Les Petits Bourgeois   Les Employés  

R

Rastignac, Eugène-Louis de  (détails)    apparaît dans 26 romans ou nouvelles (29 %)

représente : les Politiciens  

apparaît principalement dans : Le père Goriot   Le député d'Arcis   Splendeurs et Misères des courtisanes  

Restaud, Anastasie (comtesse de)  (détails)    apparaît dans 7 romans ou nouvelles (8 %)

représente : les Nobles  

apparaît principalement dans : Le père Goriot   Gobseck   Le député d'Arcis  

Rochefide, Béatrix-Maximilienne-Rose marquise de  (détails)    apparaît dans 11 romans ou nouvelles (12 %)

représente : les Nobles  

apparaît principalement dans : Béatrix   Le père Goriot   Un prince de la Bohème  

Roguin, Me  (détails)    apparaît dans 10 romans ou nouvelles (11 %)

représente : les Gens de robe  

apparaît principalement dans : Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau   La Vendetta   La Maison du chat-qui-pelote  

Ronquerolles, marquis de  (détails)    apparaît dans 20 romans ou nouvelles (22 %)

représente : les Impertinents  

apparaît principalement dans : Les Paysans   Le député d'Arcis   La Duchesse de Langeais  

Rusticoli, Gabriel-Jean-Anne-Victor-Benjamin-Georges-Ferdinand-Charles Edouard - comte de La Palférine  (détails)    apparaît dans 6 romans ou nouvelles (7 %)

représente : les Nobles   les Dandies  

apparaît principalement dans : Un prince de la Bohème   Béatrix   Un homme d'affaires  

S

Schinner, baron Hippolyte  (détails)    apparaît dans 12 romans ou nouvelles (13 %)

représente : les Artistes  

apparaît principalement dans : Un début dans la vie   La bourse   Pierre Grassou  

Sérisy, comtesse Hugret de  (détails)    apparaît dans 20 romans ou nouvelles (22 %)

représente : les Nobles  

apparaît principalement dans : Splendeurs et Misères des courtisanes   Un début dans la vie   Honorine  

Sinet (dite Carabine), Sérafine  (détails)    apparaît dans 3 romans ou nouvelles (3 %)

représente : les Courtisanes  

apparaît principalement dans : La Cousine Bette   Les Comédiens sans le savoir   Le Cousin Pons  

T

Taillefer, Jean-Frédéric  (détails)    apparaît dans 5 romans ou nouvelles (6 %)

représente : les Financiers  

apparaît principalement dans : Le père Goriot   L'Auberge rouge   La Peau de chagrin  

Touches, Félicité des  (détails)    apparaît dans 12 romans ou nouvelles (13 %)

représente : les Gens de lettres  

apparaît principalement dans : Béatrix   Illusions Perdues   Illusions Perdues  

Trailles, comte Maxime de  (détails)    apparaît dans 19 romans ou nouvelles (21 %)

représente : les Criminels   les Dandies  

apparaît principalement dans : Le député d'Arcis   Le père Goriot   Béatrix  

Turquet (dite Malaga), Marguerite  (détails)    apparaît dans 10 romans ou nouvelles (11 %)

représente : les Courtisanes  

apparaît principalement dans : La fausse maîtresse   Un homme d'affaires   La Muse du département  

_______________

La Comédie Humaine n'est pas uniquement une peinture d'une exactitude troublante du XIXe siècle, c'est aussi une plongée dans la France de l'époque. Ces pages permettent de cartographier l'œuvre de Balzac en positionnant les lieux mentionnés dans l'ensemble des romans et nouvelles (avertissement). Une version mobile de ces informations est disponible. 

 

 

 

___________

_____________

______

___________

_____________

continuons a decouvrir Balzac

______________________

____________

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Le magazine Boudoir littéraire

est consacré aux jeunes auteurs indépendants

Je vous ferez découvrir leurs actualités,leurs romans

Telechargement 35

Vous êtes auteurs indépendants;

vous voulez vous faire connaître

contactez moi

__________________________

Les écrivains bientôt dans le Magazine

 

 

×