Le Boudoir Littéraire et thèâtral  la plume et l'encrier

Confessions d'auteurs classiques

Aujourd'hui

3 Août


Confessions

Telechargement 2020 05 17t151748 972

de Colette

Fichier:Colette Willy (signature).svg


L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, chapeau, enfant et plein air

________________________

"Mon pied nu tâte amoureusement la pierre chaude de la terrasse, et je descends l'escalier dont les derniers degrés s'enlisent, recouverts d'un sable plus mobile que l'onde...

La plage éblouit et me renvoie au visage, sous ma cloche de paille rabattue jusqu'aux épaules, une chaleur montante, une brusque haleine de four ouvert. Instinctivement, j'abrite mes joues, les mains ouvertes, la tête détournée comme devant un foyer trop ardent... Mes orteils fouillent le sable pour trouver, sous cette cendre blonde et brûlante, la fraîcheur salée, l'humidité de la marée dernière...

Douceur de se sentir, sans défense et sous le poids d'un beau jour implacable, d'hésiter et de chanceler une minute, les mollets criblés de mille aiguilles, les reins fourmillants sous le tricot bleu, puis de glisser sur le sable !

Couchée sur le ventre, un linceul de sable me couvre à demi. Si je bouge, un fin ruisseau de poudre s'épanche au creux de mes jarrets, chatouille la plante de mes pieds... Le menton sur mes bras croisés, le bord de la cloche de jonc borne mes regards et je puis à mon aise divaguer... Chaleur, chaleur... Bourdonnement lointain de la houle qui monte, ou du sang dans mes oreilles ?... Mort délicieuse et passagère, où ma pensée se dilate, monte, tremble et s'évanouit avec la vapeur azurée qui vibre au-dessus des dunes..."

Colette,

Les Vrilles de la vigne,

1908

 

 

 

 

Commenter

Partager

Aujourd'hui

3 Août


Confessions

Marguerite Yourcenar en 10 citations intemporelles

de Marguerite Yourcenar

Fichier:Signature of Marguerite Yourcenar.png


L’image contient peut-être : 1 personne

Évidemment, la culture sera de plus en plus mesquine par la force des choses, et c'est surtout la sensibilité qui tend à s'embrouiller, ainsi que se dégrade un objet qui s'est trop frappé. Et puis enfin, ce qu'il faut dire et ne jamais perdre de vue, c'est que même avant que toutes choses ne se produisent, ou pendant qu'elles se produisent, il pourrait y avoir une destruction de la vie elle-même, un si grand appauvrissement de la La vie.

Au rythme où nous allons, nous ne sommes pas sûrs du tout que nous permettrons à la vie, libre ou non, de se développer dans notre monde ; sur cette très petite planète. Je ne dis pas dans l'univers, l'univers nous échappe."

M. Yourcenar.

Interview

avec Laurence Cossé,

1984.

Pris de : Marguerite Yourcenar et écologie. Andrea Padilla Villarraga, Vincent Torres Mariño.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Le magazine Boudoir littéraire

est consacré aux jeunes auteurs indépendants

Je vous ferez découvrir leurs actualités,leurs romans

Telechargement 35

Vous êtes auteurs indépendants;

vous voulez vous faire connaître

contactez moi

__________________________

Les écrivains bientôt dans le Magazine

 

 

×