Créer un site internet

Jules Verne

 

 

Résultat de recherche d'images pour "jules verne"

 

Pierre Verne, originaire de Provins, acheta en 1826 une charge d'avoué à Nantes, et épousa l'année suivante Sophie Allotte de la Fuÿe. De cette union naquirent cinq enfants : Jules (le 8 février 1828), Paul, Anna, Mathilde et Marie.
L'île Feydeau, où se trouve la maison natale de Jules Verne, était alors vraiment une île, enserrée entre deux bras de Loire. L'immeuble du 2, quai Jean-Bart, où il passa les quatorze premières années de sa vie, dominait le confluent de la Loire et de l'Erdre. De la maison de campagne de Chantenay, on voyait l'activité du port se déployer jusqu'au cœur de la ville.
Jules Verne n'a vu la mer pour la première fois qu'à l'âge de douze ans, mais les îles, les ports et les bateaux, qui seront les thèmes favoris de tant de ses œuvres, étaient depuis longtemps déjà dans sa vie et dans ses rêves.

Un poète de quinze ans

Dans la famille Verne, on pratiquait volontiers la poésie de circonstance : naissances et mariages étaient l'occasion de célébrer en vers les joies de l'amour et de la famille. Jules Verne a commencé à versifier très jeune : "Dès l'âge de douze ou quatorze ans", devait-il déclarer en 1904 à un journaliste, "j'avais toujours un crayon sur moi et du temps où j'allais à l'école, je n'arrêtais pas d'écrire, travaillant surtout la poésie".
à l'adolescence, il commença de remplir les deux cahiers de poésies qui l'ont accompagné toute sa vie et qui, restés inédits à sa mort, ne furent publiés qu'en 1989. Poésie lyrique ou satirique, émois amoureux ou rimes de chansonnier, les genres les plus divers s'y côtoient. Plus tard, il fut aussi parolier, fournissant à son ami le compositeur Aristide Hignard des poèmes à mettre en musique. Ces chansons, réunies en recueil, parurent en 1857, sous le titre de Rimes et mélodies.

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "jules verne"

Les tribulations d'un Nantais à Paris

Au début des années 1850, Jules Verne, "monté" à Paris pour y terminer ses études de droit, ne sait pas encore qu'il sera romancier, mais il sait qu'il ne sera pas juriste. L'étude d'avoué de son père attendra vainement qu'il en prenne la succession. En attendant que ses œuvres lui apportent gloire et fortune, il dévore avec appétit les joies de la vie parisienne. dans la mesure où une modeste pension paternelle et quelques travaux alimentaires le lui permettent.
Les lettres qu'il envoie à ses parents témoignent de sa vie quotidienne et de ses difficultés : comment un jeune homme qui envisage une carrière littéraire peut-il fréquenter les salons avec des chemises en lambeaux ? Comment pourrait-il résister à la tentation d'acheter (à crédit) un piano ou une collection de livres en parfait état 
Cependant, il commence à publier ses premiers textes dans le Musée des familles, que dirige son compatriote Pitre-Chevalier.

Honorine

Souhaitant se marier depuis longtemps, Jules Verne rencontre à Amiens, en 1856, une jeune veuve, Honorine Morel née Fraysse de Viane (ou Devianne), qu'il épousera en janvier 1857. Pour faire face à ses nouvelles responsabilités, il est agent de change à Paris pendant quelques années. Le couple Verne a un seul enfant , Michel, né en 1861, qui causera bien des soucis à ses parents; Honorine de son côté, a deux filles de son premier mariage. Parmi les amis de Jules Verne de cette époque, on peut citer l'explorateur Aristide Hignard, avec qui il fait un voyage en Angleterre et en Écosse (1859) et un voyage en Scandinavie (1861); Hignard écrit des chansons dont les paroles sont souvent dues à  Jules Verne. Le photographe et aérostier Félix Tournachon dit Nadar, dont le ballon le Géant est très célèbre à l'époque, est également un de ses meilleurs amis. Ensemble ils fondent la société d'encouragement pour la locomotion au moyen d'appareils plus lourds que l'air. Nadar devait d'ailleurs inspirer plus tard à son ami Verne le personnage de Michel Ardan (Ardan = Nadar) des romans De la Terre à la Lune (1865) et Autour de la Lune (1869). Toujours attiré par la littérature, Jules Verne fait une rencontre décisive à la fin de l'été 1862 avec l'éditeur parisien Pierre-Jules Hetze

 

Résultat de recherche d'images pour "jules verne"

De Graslin au Châtelet

Jules Verne s'est toujours considéré comme un auteur dramatique. A 17 ans, il écrivait des drames romantiques imités de Victor Hugo, mais c'est plutôt avec le vaudeville et l'opérette qu'il obtint ses premiers succès. Grâce à Alexandre Dumas, il put faire jouer au Théâtre-Lyrique, dont il deviendra ensuite secrétaire, Les pailles rompues (pièce reprise ensuite à Nantes au Théâtre Graslin) et Le colin-maillard dont le fidèle Artistide Hignard écrivit la musique.
Bien des années plus tard, les modestes succès deviendront triomphes quand il adaptera pour la scène, en collaboration avec D'Ennery, Le tour du monde en quatre-vingt jours, Michel Strogoff et Les enfants du capitaine Grant. Le savoir-faire du dramaturge uni au faste des mises en scène à grand spectacle remplissent chaque soir, pendant des mois, les théâtres du Châtelet et de la Porte Saint-Martin. C'est donc bien au théâtre, sa première vocation, autant qu'à ses romans, que Jules Verne devra gloire et fortune.

 

Résultat de recherche d'images pour "jules verne"

31 janvier 1863

 

Pierre-Jules Hetzel (1814-1886), éditeur et écrivain sous le pseudonyme de P.-J. Stahl,est un républicain fervent. Exilé à Bruxelles après le coup d'état du 2 décembre 1851,

C'est la date de naissance d'un romancier. Le 31 janvier 1863, l'éditeur Jules Hetzel met en vente le premier roman d'un écrivain inconnu : Cinq semaines en ballon, par Jules Verne. Le premier tirage est de 2 000 exemplaires ; du vivant de l'auteur, il s'en vendra 76 000 (seul Le tour du monde en quatre-vingt jours fera mieux avec 108 000 exemplaires).
L'année suivante, Jules Verne signe avec Hetzel un contrat aux termes duquel il s'engage à fournir deux volumes par an. à partir de 1865 , ce sont trois volumes annuels qui naissent de leur collaboration. à la mort de Hetzel, en 1886, son fils prend sa succession et continue la publication des Voyages extraordinaires, qui représentent au total 62 titres regroupés en 47 volumes. Au sein de la maison d'édition, Jules Verne n'est pas seulement un auteur prolifique : il est également codirecteur du Magasin d'éducation et de récréation, périodique fondé par Hetzel et Jean Macé dans le but de proposer aux familles "un enseignement sérieux et attrayant à la fois, qui plaise aux parents et profite aux enfants".

Dans cette belle publication paraissent la plupart des œuvres de Jules Verne en édition pré-original, la première étant le roman polaire Voyage et aventures du capitaine Hatteras. Parfois, cependant, ses romans forment des feuilletons de quotidiens très sérieux comme le Journal des Débats ou le Temps. Les romans de Jules Verne sont regroupés, à partir de 1866, dans un collection illustrée qui porte le titre général de Voyages Extraordinaires dans les mondes connus et inconnus. L'auteur et l'éditeur conçoivent un projet littéraire nouveau : une longue série d'ouvrages capables de décrire, sous la forme du roman, la terre entière. Un genre est né : le roman géographique.

 

       Bien que l'éditeur Hetzel ait publié les œuvres des grands écrivains du XIXème siècle français (Balzac, Hugo, Musset, Sand), son nom est surtout lié au succès de ses livres d'étrennes habillés par les célèbres cartonnages dorés et illustrés par d'excellents artistes (Férat, Riou, Neuville, Benett, Roux, etc.). Les titres des Voyages Extraordinaires de la première période sont très connus : Cinq semaines en ballon, Voyage au centre de la Terre, De la Terre à la Lune et sa suite Autour de la Lune, Les Enfants du capitaine Grant, Vingt mille lieues sous les mers avec son célèbre héros, le capitaine Nemo. En 1863, après le succès de son premier roman (Cinq semaines en ballon), Jules Verne propose à Hetzel un manuscrit futuriste que ce dernier refuse fermement : Paris au XXème siècle. Retrouvé et publié en 1994, ce roman connaît aujourd'hui un succès sans précédent.

 

18 rue Jacob

Avant d'installer sa maison d'édition au 18 rue Jacob, Hetzel connut une première vie d'éditeur et d'homme politique. Républicain convaincu, il participa à la révolution de février 1848 et servit le gouvernement provisoire comme chef de cabinet de Lamartine, ministre des Affaires étrangères. Il dut donc s'exiler en Belgique sous Napoléon III et ne put rentrer en France qu'en 1859.
En 1844, il avait lancé Le diable à Paris, revue à laquelle collaboraient Balzac, Théophile Gautier, Alfred de Musset, Gérard de Nerval, Charles Nodier, Georges Sand, Stendhal et Eugène Sue, et qu'illustraient Gavarni, Grandville et Bertall. à cette "écurie" déjà prestigieuse se joignirent par la suite Erckmann-Chatrian, Victor Hugo et Jules Sandeau.
À son activité d'éditeur, Hetzel joignait celles de traducteur et d'écrivain. Sous le nom de P.-J. Stahl, il contribuait à remplir les colonnes du Magasin d'éducation et de récréation et se chargeait lui-même d'écrire les textes des albums pour enfants qu'il publiait.

Amiens (61 063 habitants)

La vie de Jules Verne, c'est vingt ans à Nantes, vingt-trois ans à Paris, et trente-quatre ans à Amiens, 61 063 habitants, comme il l'écrit dans sa Géographie de la France.
Marié en 1857 à l'amiénoise Honorine de Viane, il s'installe en 1871 dans la ville d'origine de sa femme, avec leur fils Michel et les deux filles nées du premier mariage d'Honorine. Il mène une vie de bourgeois bien rangé et reçoit la bonne société pour faire plaisir à sa femme, mais préfère aux mondanités du salon la solitude laborieuse de son cabinet de travail.

En 1867 Jules Verne, qui adore la mer et les voyages, fait avec son frère, officier de marine, une magnifique traversée de Liverpool à New York (et retour) à bord du plus célèbre steamer de l'époque : le Great-Eastern. Il décrira ce navire dans son roman Une ville flottante. Après la guerre de 1870, les Verne se fixent à Amiens où ils louent, quelques années plus tard, la belle demeure de la rue Charles Dubois dans laquelle le romancier écrit un grand nombre de livres.

Entre 1868 et 1885 Jules Verne possède trois bateaux, les Saint -Michel I, II et  III. Ce dernier est un véritable yacht à vapeur qui lui permet d'effectuer de belle croisières. La plus célèbre est celle de 1884 dans la méditerranée : l'écrivain cherche son inspiration pour le roman Mathias Sandorf et fait presque naufrage en vue de Malte. Jules Verne consacre une grande partie de son temps à la lecture de livres, revue et journaux surtout scientifiques. Auteur d'une géographie de la France et se colonies dès 1868, il écrit aussi, entre 1870 et 1880, une Histoire des grands voyages et des grands voyageurs à la demande d'Hetzel qui veut prouver que ses romans se basent sur des données rigoureuses. La publication des Voyages Extraordinaires se fait à une cadence régulière : Les cinq cents millions de la Bégum, Les Tribulations d'un Chinois en Chine, La Maison à vapeur, La Jangada, Kéraban-le-têtu. Les œuvres de Jules Verne sont traduites dans toutes les langues, de l'anglais à l'italien, du portugais à l'Allemand, du hongrois au grec, de l'espagnol au danois, du russe à l'arabe.

 

 

Le 9 mars 1886 Gaston Verne, neveu de l'écrivain, au cours d'une crise de folie, tire deux coups de revolver sur son oncle, apparemment sans raison. Atteint à la jambe, Jules Verne sera boiteux durant le reste de sa vie. Quelques jours plus tard survient la mort de Pierre-Jules Hetzel, dont les critiques avaient jouées un rôle important dans la rédaction des Voyages Extraordinaires. C'est son fils, Louis-Jules (dit Jules) qui lui succède et qui publie les œuvres de Jules Verne jusqu'au moment de la cession de sa maison à l'éditeur Hachette, en 1914. En 1886 paraît un roman important de Jules Verne, Robur-le-conquérant, consacré au thème du "plus lourd que l'air". Robur est l'inventeur d'une sorte d'hélicoptère, l'Albatros. En 1904, Verne publiera la suite de ce roman sous le titre Maître du monde. Robur, devenu méphistophélique, sèmera la terreur au moyen d'un véhicule amphibie-volant, l'Epouvante. En 1888 Jules Verne, qui ne se rend presque plus  à Paris et qui entretient des relations épistolaires avec son éditeur, est élu au conseil municipal d'Amiens. Il s'intéresse surtout au théâtre et aux forains et prend au sérieux ses fonctions. En 1889 il inaugure le nouveau cirque de la ville dont il avait plaidé la construction. S'inspirant d'un acteur de cirque qui s'appelait Cascabel, il écrit un roman sur ce sujet intitulé justement César Cascabel.

       La parution des Voyages Extraordinaires ne s'arrête pas : Deux ans de vacances, Famille-sans-nom, Mistress Branican, La Château des Carpathes, Claudius Bombarnac, P'tit Bonhomme, L'Îles à hélice. Chevalier de la légion depuis 1870, officier en 1892, Jules Verne est membre de plusieurs institutions comme la Société de Géographie et l'académie d'Amiens, dont il deviendra le directeur. Il y fait des discours et des lectures publiques : la plus amusante est certainement sa boutade Une ville idéale, description de la ville d'Amiens en l'an 2000. Vers 1895, la légende selon laquelle "Jules Verne" aurait été la raison sociale d'une équipe d'écrivain se répand en Italie. Pour vérifier l'existance du romancier, l'écrivain italien Edmondo de Amacis se rend à Amiens, où il est aimablement reçu par les Verne, déjà assez âgés. En 1896 le chimiste Eugène Turpin, croyant se reconnaître dans le personnage de Thomas Roch du roman Face au drapeau, que Jules Verne vient de publier, intente un procès contre ce dernier et son éditeur. Le romancier, qui s'était pourtant bien inspiré de Turpin en écrivant le livre, comme le prouve la correspondance avec son frère, est acquitté ainsi qu'Hetzel.

       Le thème des Robinsons est très cher à Jules Verne. Après l'Île Mystérieuse, L'Ecole des Robinsons, et Deux ans de vacances, il écrit une dernière robinsonnade : seconde partie, véritable suite du Robinson suisse de Rudolph Wyss. Le succès des Voyages Extraordinaires faiblit à la fin du siècle et l'écrivain essaie un genre nouveau, le roman policier, avec Les Frères KipUn drame en Livonie et Maître du monde.

Couronnement de sa vie de notable, il est élu conseiller municipal en 1888. Il est chargé du théâtre, qu'il fréquente assidûment ; il prononce des discours pour la distribution des prix au lycée et inaugure le cirque, en 1889.

        "C'est au charme du style que je tiens le plus, et mon regret est de n'avoir pas toujours réussi à cet égard" dit Jules Verne dans une lettre à un journaliste. N'ayant jamais été reçu à l'académie Française, malgré le soutien d4alexandre Dumas fils, il est conscient de ne pas occuper dans la littérature la place qu'il mérite. Sa réévaluation critique ne commence qu'en 1949, lorsque des écrivain comme Butor, Carrouges et, plus tard, Barthes, Foucault, Le Clézio et Serres découvrent dans son œuvrent une "arrière-fable" chargée de symboles et de structures narratives capables d'éloigner Verne de l'image d'écrivain pour la jeunesse à laquelle il semblait être condamné. Ses dernières années sont assez tristes. En 1900 les Verne quittent la belle demeure rue Charles Dubois pour retourner dans une maison plus modeste qu'ils avaient déjà occupée auparavant. Jules Verne continue à travailler jusqu'en 1904, malgré la cataracte et le diabète qui l'emporte le 24 mars 1905. La nouvelle de sa mort est commentée par les journaux du monde entier et son enterrement est solennel.

        Après la mort de son père, Michel Verne s'accorde avec Hetzel fils pour publier les manuscrit que Jules Verne avait laissés. L'éditeur exige de la part de Michel des transformations plus ou moins importantes. Les romans posthumes qui paraissaient ainsi entre 1905 et 1910 sont les suivant : Le Phare du bout du monde, Le Volcan d'or, L'Agence Thompson and C° (écrit en réalité par Michel sous la direction de son père), La Chasse au météore, Le pilote du Danube, Les Naufragés du Jonathan, Le Secret de Wilhelm Storitz et le recueil de nouvelles Hier et demain. Ces remaniements trahissent souvent la pensée de l'auteur. En particulier, l'analyse des comportement sociaux contenue dans la version original du Jonathan (intitulée par Jules Verne En Magellanie) disparaît dans la version de Michel. C'est le seul cas de critique politique dans le roman de Jules Verne. Les versions originales des œuvres posthumes sont publiées par la Société Jules Verne depuis 1985. Le dernier Voyages Extraordinaires, L'Etonnade aventure de la mission Barsac, écrit par Michel Verne à partir d'un brouillon de son père, ne paraît en volume qu'en 1919 chez Hachette.

 

De la Coralie au Saint-Michel

La légende familiale des Verne rapporte que Jules, âgé de onze ans, fit une fugue et embarqua clandestinement à bord du trois-mâts La Coralie, en partance pour les Indes. L'authenticité de l'incident est loin d'être avéré, mais la passion de Jules Verne pour la mer et les bateaux est une réalité. Quant à l'autre légende, qui veut que les Voyages extraordinaires soient l'œuvre d'un sédentaire endurci, les nombreux romans inspirés des voyages réels de l'auteur suffisent à la démentir.
De son premier périple, qui le mena en Grande-Bretagne en 1859, il rapporta non seulement Voyage à reculons en Angleterre et en Ecosse (resté inédit jusqu'en 1989), mais encore Les Indes noires et Le Rayon-vert. Une ville flottante est le récit romancé de sa traversée de l'Atlantique à bord du Great-Eastern, le plus grand paquebot du monde.
Il fut propriétaire de trois bateaux successifs, tous trois baptisés Saint-Michel ; avec le troisième, il fit entre 1878 et 1885 plusieurs grandes croisières en Méditerranée, d'où naquirent Mathias Sandorf et Clovis Dardentor.

La bête d'une somme

Accablé de travail par Hetzel, Jules Verne, fraîchement installé en Picardie, signait plaisamment une lettre à son éditeur : "Votre bête de Somme". Comme Balzac avec La comédie humaine ou Zola, son contemporain, avec les Rougon-Macquart, il a conçu avec Les voyages extraordinaires, un vaste cycle romanesque qui ne représente toutefois, malgré ses dimensions impressionnantes, qu'une partie de sa production.
Les manuscrits de ses œuvres, dont la plus grande partie est conservée à la Bibliothèque municipale de Nantes, sont le témoignage de presque soixante ans de travail acharné. Des premiers essais de théâtre, écrits sur des cahiers de tous formats et corrigés dans tous les sens, aux romans de la maturité, à la présentation méthodique et immuable, l'examen des manuscrits montre bien que, si les thèmes et la méthode de travail ont évolué, c'est autant à l'inspiration fulgurante d'un visionnaire qu'au labeur quotidien d'un homme rivé à son bureau que nous devons De la terre à la lune et Le tour du monde en quatre-vingt jours.
Non content de corriger sans cesse et de récrire plusieurs fois chaque œuvre, Jules Verne correspondait plusieurs fois par semaine avec son éditeur et terminait souvent ses lettres en réclamant avec insistance de nouveaux jeux d'épreuves qui n'arrivaient jamais assez vite !

oeuvres de Jules Verne

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour et Bienvenue

Dans votre Edition du jour


Chaque jours nous vous informons des dernières informations litteraire et artistiques.

Nous ouvrons également les Revues de Presse des Journalistes.Vos Quotidiens presenterons les sorties,des portaits,des critiques, 

 

A vous ecrivains autoédités, artistes indépendants 

vous souhaitez vous faire connaître,présenter vos romans et vos oeuvres,Ce Quotidien vous est consacré.